Peace For People France

Notre histoire

“Faire de l’humanitaire c’est bien, quand on sait pourquoi c’est mieux” – Terry Guirado, fondateur de PFP France

0
Enfants soutenus
0
Humanitaires partis au Népal
0
Humanity Walk
Les actions du moment ne sont importantes que si l'on sait d'où l'on vient. Je m'appelle Terry Guirado et je vais te raconter pourquoi et comment nous avons créé, ma meilleure amie, ma soeur et moi, l'association Peace For People France. Pour nous, aider les gens est important, mais savoir pourquoi est essentiel. Il existe des millions d’associations, des milliards de personnes nécessitant une aide humanitaire. En tant que créateur de Peace For People France, laisse moi te raconter l’histoire de cette association concentrant ses actions dans le district de Dhading au Népal.
Terry Guirado, Juliane Casula et Marilyn Guirado
Fondateurs de PFP France
La première Humanity Walk

Après 10 jours d’une expérience humaine unique, la première édition de la Humanity Walk se termine. 18 Français et 18 Népalais ayant partagé une aventure qui va les marquer à vie et qui nous inspire à continuer nos actions. Nous sommes déjà en train de travailler sur le bilan de cette Humanity Walk et la préparation de la prochaine.

Une association d'intérêt général

Ce jour est peut-être l'un des plus important pour l'association. Après des mois d'attente, nous avons reçu l'aval des finances publiques : nous sommes une association d'intérêt général ! Nous avons donc maintenant la possibilité de délivrer des reçus fiscaux. Cela va grandement nous aider car elle permettra aux gens de faire des dons plus facilement. De plus d'avoir ce statut après quelques mois d'existence montrent et valident la qualité de notre travail. 

Les débuts de l'association

Le 15 octobre 2019 marque l'arrivée de la première humanitaire française de Peace For People France au Népal. La première d'une longue série, on peut en être sûr.

Le 10 octobre 2019, après des mois de préparation et de travail, les inscriptions pour la 1ère Humanity Walk sont lancées. Cette date est importante car elle marque le jour 1 de notre plus gros projet à l'heure actuelle. Rassembler des Français au Népal pour leur faire découvrir le district où l'on travaille est une fierté et une nécessité. Comprendre pourquoi l'on travaille tous les jours pour améliorer la situation sociale de ce pays est primordial à nos yeux. 

La valeur juridique

C'est en ce jour que le Journal Officiel des Associations et Fondations d'Entreprise (JOAFE) a publié l'avis de création de Peace For People France et lui accorde une valeur juridique. Désormais l'association est officiellement lancée, notre travail d'humanitaire commence.

L'assemblée générale constitutive

Cela a pris du temps pour rédiger tous les papiers mais nous y sommes enfin arrivés et en ce 24 Avril 2019, l'assemblée générale constitutive s'est tenue. C'est en ce jour que l'association a officiellement vu le jour et dès le lendemain les papiers ont été donné à la greffe des associations pour que Peace For People France soit créé d'un point de vue légale.

Pour la petite histoire, 1 an auparavant je vendais des beignets à l'université pour financer ma mission humanitaire. A présent c'est une association officielle qui existe afin d'aider PFP. Comme quoi tout est possible !

La création de l'association

C'est parti ! Je dois créer cette association et je commence à me renseigner sur la manière de procéder. Mis à part l'écriture des statuts, je me rends compte que la création d'une association est assez facile. Les statuts doivent être le plus précis possible et respecter certaines règles afin de rentrer dans les dispositions légales qui permettront à l'association d'être considéré "d'intérêt général". C'est extrêmement important puisque cela va permettre à PFP France de donner des reçus fiscaux aux futurs donateurs et leur permettre une déduction d'impôt. Au delà de tout ça, je ne voulais pas que ce projet se construire uniquement autour de moi. Je ne vis pas dans le but d'être un humanitaire à temps plein, je fais cela par passion et envie : de ce fait il est évident que j'allais avoir besoin d'aide. J'ai donc demandé aux gens qui me sont proches si certains voulaient s'investir dans l'association mais aussi être présent dans l’organigramme et donc m'aider à sa création. De nombreux proches ont accepté de s'investir quand l'association serait créée. Ils ne se sentaient pas capable ou ne voulaient pas avoir un rôle dans le fonctionnement de l'association, la majorité se destinant ainsi plus vers un rôle de membres actifs. Deux personnes ont accepté de démarrer cette folle aventure avec moi : ma meilleure amie, Juliane Casula et ma sœur Marilyn Guirado. En tant qu'ancienne comptable, ma soeur a accepté d'être la trésorière de l'association afin d'apporter ses connaissances et compétences. Juliane, quant à elle, voulait juste s'impliquer et m'aider. Quand je lui ai parlé de l'association elle m'a tout simplement dit : "Si tu as besoin de quoique ce soit je suis là et je vais t'aider à la création de Peace For People France". Ainsi elle m'a aidé dans la création de l'association et créa d'ailleurs le logo de PFP France.

Le lancement de mon blog

 Après des heures de travail le site web est enfin en ligne. J'ai eu de nombreux retours positifs et même quelques personnes se renseignant sur Peace For People pour potentiellement partir en mission humanitaire. Mais je sentais qu'il manquait quelque chose. J'ai lancé un site web mais quelle allait être la prochaine étape ? Je n'avais plus le sentiment d'aider, du moins pas suffisamment et j'avoue que ça me faisait paniquer. De ce fait je me suis mis en tête des choses que je pourrais faire pour aider l'association :

  • Vendre des tee shirt avec le logo de l'association pour récolter des fonds
  • Organiser une marche où j’emmène plusieurs français au Népal, à la rencontre de la culture népalaise et où l'argent donné servira à financer les projets de l'association
  • Créer un compte bancaire pour que PFP possède un système de dons permanent et ne dépende plus exclusivement de cagnottes

Sauf que toutes ces idées, aussi belles/bonnes soient-elles, me posaient un problème. Comment moi, Terry Guirado, j'allais mettre en place ces projets ? Je ne mis pas longtemps avant de comprendre qu'il me fallait une structure, une organisation et le plus simple pour moi était la suivante : créer une association, ici, en France. J'en ai discuté avec Santosh et bien évidemment l'idée lui a plu. Cela a dépassé ses espérances, il n'aurait jamais pensé qu'une personne venu en mission humanitaire, crée, quelques mois après le retour dans son pays d'origine, une association pour soutenir ses actions. Mais après tout ce n'est qu'une suite logique d'évènement qui m'a permis d'arriver là où nous en sommes actuellement.

Mon retour en France

Cela marque tellement qu'à la fin de ma mission il est clair et évident que je vais revenir au Népal. Cette population m'a tant donné, plus que ce que je ne leur ai donné. Je suis venu les aidé mais ils m'ont tant apporté et appris, sans rien demander en retour, que je suis juste tombé amoureux de ce pays et de cette population. Dans mon esprit il est évident qu'il faut que je continue ma mission humanitaire en France. Je décide de créer mon blog pour expliquer aux gens ma mission humanitaire. Le but est de désacraliser le terme de mission humanitaire, de montrer aux gens que tout le monde peut le faire s'il en a envie et par dessus tout, parler de Peace For People. L'association n'est que très peu connue en France, je suis le premier Français à être parti en mission humanitaire et Santosh m'a expliqué qu'il ne recevait quasiment pas de don de mon pays. Le site web a pour but de changer les choses car au delà de l'argent, l'association a besoin de personnes motivés mettant à contribution ses talents. Mais si on ne connaît pas l'association comment mettre ses talents à profit ?

Mon arrivée au Népal

Cette date est l'une des plus importantes pour ma vie personnelle et avec du recul, quand on voit ce qui s'est passé par la suite, elle est aussi très importante pour Peace For People. Ce jour correspond à mon arrivée au Népal et le début officiel de ma mission humanitaire. Ma mission a duré un mois et demi et si tu veux en savoir plus je te laisse aller découvrir ce qu'il s'est passé sur le site Guiraldini. A la fin de cette expérience j'ai été totalement bouleversé, retourné, peu importe les mots cela m'a marqué à tout jamais. Ce fut clairement la plus belle expérience de toute ma vie. Voir une population si pauvre, essayant de s'en sortir du mieux qu'elle peut tout en étant des plus heureuses et accueillantes, est juste incroyable...