Expérience d'Alexandre - Hari (हरि)

Après ce séjour à l’école, c’était l’heure de partir pour la Humanity Walk. Là aussi, j’étais le photographe de cette marche. Le but de ce séjour était de marcher une dizaine de jours à travers le district de Dhading dans la montagne Népalaise afin de passer par plusieurs écoles à la rencontre des enfants, voir le trajet qu’empreinte ces enfants au quotidien et également se rendre compte du travail effectué par l’association. Comme le dit leur devise :

« Faire de l’humanitaire c’est bien, quand on sait pourquoi c’est mieux »

Malheureusement, encore à cause du COVID-19, nous n’avons pu visiter seulement que deux écoles mais nous avons pu observer l’excellent travail de Peace for People France et Népal. Nouveaux habits, cartables, cahiers, écoles refaites ou améliorées… l’association effectue un très bon boulot et honore sa devise !

Durant la Humanity Walk nous étions plus de vingt personnes, moitié Népalais et moitié Français, les deux groupes se sont mélangés afin de l’on partage nos coutumes, nos chansons, comment fonctionne nos deux pays. Là encore, pour un amoureux de voyage comme moi, ce fût l’une des meilleures expériences de ma vie.

Nous avons eu la chance de dormir en tente et chaque soir nous avions un campement incroyable, soit en haut de la montagne à 2000 mètres avec une vue magnifique, soit au bord d’une rivière, soit vers quelques habitations où l’on a pu rendre visite aux habitants. Oui là-bas, toutes les maisons sont ouvertes, tu es le bienvenue partout, tout le monde t’invite à prendre le thé, ça change de notre civilisation.

Malgré ce mode de vie nomade, nous avions le droit à des incroyables repas préparés par les Népalais, avec beaucoup de variété (et non pas seulement du riz !). Là encore, tous les volontaires de l’association ont réalisé du très bon boulot.

Je n’oublierai jamais le matin du 8 mars, la journée internationale de la femme, où un groupe de jeunes écolières est venu dans notre campement nous chanter des chansons pour cette occasion et nous offrir des cadeaux.

Le lendemain fut la journée du Holi festival, le 9 mars, et par la même occasion mon anniversaire ! Je ne risque pas d’oublier cette journée !

Petit point sur la suite du voyage :

C’est la fin de la Humanity Walk et tous les humanitaires rentrent en France, un peu triste de me retrouver seul mais de mon côté le voyage continue, j’ai un trek de 21 jours de prévu pour atteindre le camp de base de l’Everest, la Walk fut donc un bon entraînement.

Malheureusement, la fin de mon voyage a également été écourtée à cause du COVID-19.

J’ai un sentiment d’inachevé au Népal, ce qui signifie pour moi surtout que je vais devoir y retourner au moins une fois dans ma vie, retourner dans ce fabuleux district de Dhading et organiser une nouvelle ascension en Himalaya, plus longue, plus dure et plus haute. Namaste !