77353513_1183447735377179_3787360856635867136_n
78405979_1204494476421429_413180900461772800_n

Hello tout le monde, je me présente brièvement je m’appelle Coraline Fernandes j’ai 23 ans (bientôt 24). Le 13 octobre 2019, je suis partie pour une durée de deux mois réaliser un de mes rêves qui était de faire une mission humanitaire. Sans que je le sache, j'ai vécu la plus belle expérience de ma vie : faire une mission humanitaire au Népal.

C’est loin d’être un exercice facile que de mettre à plat tout ce que j’ai pu vivre pendant ces 45 jours. Je peux déjà commencer par dire que ce fut les 45 jours les plus marquants de ma vie. Cette expérience restera gravée en moi à tout jamais.

Depuis toute petite, je rêvais de faire de l’humanitaire je m’étais toujours dit qu’une fois mes études terminées je partirai faire une mission à l’étranger. Sans trop savoir où, comment, avec quelle association, avec quels moyens, ni quel type de mission, j’avais qu’une chose en tête : le réaliser !

En juin 2019, vient le moment où je termine mes études et où je valide mon diplôme d’assistante de service social, il est donc grand temps pour moi de faire une pause et de réaliser mon rêve. C’est maintenant ou jamais !

Après quelques recherches sur internet afin de trouver potentiellement une association humanitaire à la recherche de volontaires, je me suis sentie envahie d’informations sans trop savoir vers qui me tourner ni quel type d’association était la plus fiable. Du fait de la multitude de missions et d’associations différentes présentées, il est assez compliqué de savoir à qui faire confiance.

Après quelques jours de réflexion, j’ai pris contact avec Terry qui est un ami d’enfance avec qui j’ai partagé mes années collège et lycée. Inutile de le présenter il est maintenant plus que famous 😉

Il m’a orientée vers ses deux sites qui détaillent parfaitement bien ce qu’est une mission humanitaire. Il m'a également présenté l’association dont il est le président. Il a pu répondre à tous mes questionnements, mes inquiétudes et mes doutes. Merci encore à lui, sans qui je n’aurais jamais pu partir aussi sereinement.

Par la suite, il m’a directement mis en contact avec Santosh Bidari qui est le président de l’association au Népal (et l’un des hommes les plus inspirants que je connaisse). On a échangé ensemble sur mes envies, compétences et savoir-faire que je pourrais mettre en place avec et pour les enfants une fois sur place. Ensuite on a échangé concernant les modalités liées à la mission ainsi qu’au voyage, puis on a fixé ensemble les dates de départ. Très rapidement on a convenu ensemble des dates de ma mission : du 13 octobre au 14 décembre 2019 je serais au Népal.

Après quelques mois de préparation sur le plan administratif et médical, voilà enfin ce fameux samedi 13 octobre où je m’envole seule avec mon sac à dos, mon immense excitation et mes nombreuses interrogations direction Katmandou, capitale du Népal.

Il faut savoir que je ne savais rien sur le déroulé de mon voyage, mis à part que Santosh venait me chercher à l’aéroport et que je dormirais chez lui le soir même. Du fait de mon anglais très approximatif et de mon envie de découverte totale je n’avais pas posé beaucoup de questions à Santosh concernant le déroulement de ces 45 jours de mission.

Une fois sur place le dépaysement fut total que ce soit humainement, culturellement, en termes d’environnement, économiquement et socialement.

Après une première nuit à la capitale nous avons pris la route direction le district de Dhading. Petit village à environ 45km de la capitale, village traditionnel hindou où vit la famille de Santosh chez qui j'ai vécu pendant la totalité de la mission.

Concernant la mission humanitaire en tant que telle ce fut une expérience hyper enrichissante pour moi qui n'avais jamais travaillé avec des enfants auparavant.

Je suis intervenue seule, dans la même école et dans 5 classes différentes avec des enfants âgés de 3 à 12 ans.

Je pense que je me rappellerai toute ma vie du premier jour où je suis arrivée à l'école Shree Janata Basic School.

Émotionnellement ce fut assez compliqué je me suis sentie submergée par de nombreuses émotions sans ne rien réussir à contrôler. Un mélange de joie immense du fait d'enfin réaliser un rêve, l'excitation de rencontrer tous les enfants, le choc en voyant comment était construite l'école et organisées les classes (le manque de moyens : matériel, équipement, sécurité…)

Les enfants et professeurs m'ont accueillie à bras ouverts, la rencontre avec les enfants s'est faite très naturellement. De nature très curieuse et intrusive, les enfants népalais ont eu une capacité remarquable à me mettre à l'aise très rapidement.

Au fur et à mesure que les jours passent, des liens se créent avec les enfants. 45 jours c'est à la fois court et long. Chaque jour j'arrivais avec une nouvelle activité ce qui suscitait chez les enfants beaucoup d'enthousiasme avec leur soif de découverte. Ce fut un véritable bonheur. Cependant, ce fut assez difficile de constater qu'ils n'ont que très peu de choses au niveau matériel, sanitaire et économique… A contrario, ils sont plein de vie, plein de joie, ils ont tous les jours le sourire alors qu'en tant que volontaire je savais que certains petits bouts avaient déjà marché 1heure avant de pouvoir venir à l'école le matin dans des conditions parfois très compliquées vu l'état des routes au Népal.

Chaque journée passait à une vitesse folle, peu importe l'activité proposée, les enfants étaient intéressés.

78403757_2657568274360495_943365282821308416_n
76642399_442357546677908_2179956787623493632_n

Le système scolaire népalais est loin d’être comme celui en France, là-bas il n'y a pas de restrictions, peu de règles, beaucoup plus de liberté et d'autonomie chez l'enfant qui est, de ce fait, beaucoup plus épanoui. Ils s'amusent avec très peu de matériel, ils sont très solidaires entre eux, ils sont énormément dans l'entraide et le partage malgré la violence physique qui règne parfois.

De façon générale cette mission humanitaire fut tellement riche, unique et magique. Chaque enfant m'a apporté beaucoup ; des moment simpleq de bonheur, de rire, de joie, de partage. Travailler et avoir partagé ces 45 jours de vie avec eux fut hyper enrichissant sur tous les points.

Les népalais sont un peuple très communautaire, solidaire, accueillant et généreux. Vivre avec une famille hindou népalaise pendant la durée de la mission fut une expérience hors du commun et hors du temps. A travers ça, j'ai pu découvrir le quotidien d'une famille hindou, leur rythme de vie, leurs habitudes, leur tradition, leur religion, les différents festivals organisés. J'ai découvert une famille si généreuse et qui pourtant vit avec très peu de moyens. Ils m'ont accueillie dans leur famille avec énormément de générosité et de bienveillance. J'ai pu vivre comme eux, à leur manière; apprendre à laver son linge à la main, manger du riz plusieurs fois par jour (à la main), découvrir des spécialités népalaises ; dhal bhat, sal, milk tea..., s'occuper des animaux de la maison, cueillir dans le jardin le repas du soir, assister à de nombreuses cérémonies hindou, être invitée à un mariage hindou...

Malgré le fait que l'on ne puisse pas échanger du fait de la barrière de la langue (la famille de Santosh parle uniquement népalais), nous avons pu créer ensemble des liens très forts. A travers cette immersion, je me rends compte que le langage non verbal est très important et m'a beaucoup servi lorsque je voulais échanger avec la famille. Un sourire, un regard, des gestes et on arrive à se comprendre et rire ensemble. Moments magiques !

Une expérience comme celle-ci fait prendre conscience de beaucoup de choses et rappelle que la vie peut être si belle avec pas grand-chose finalement.

Pour terminer ce retour d'expérience même si je pourrais encore écrire de nombreuses lignes à ce sujet.

A toutes les personnes qui vont me lire, si vous êtes sur le site de l'association c'est sans doute que vous êtes intéressées par toutes les questions liées au volontariat, à la mission humanitaire, à ce magnifique pays qu'est le Népal.

Alors je te parle à toi petit(e) lecteur(rice), si tu hésites, si tu as des doutes, si tu as peur de franchir ce cap même si tu sais au fond de toi que c'est quelque chose que tu as envie de faire et de découvrir. Je n'ai qu'un seul et unique conseil à te donner : FONCE !

Crois-moi, c'est une expérience unique qui marquera ta vie à tout jamais dont tu seras fier et tu n’auras qu'une seule envie après ça : RECOMMENCER !

76756907_2677678875654764_4675458968443682816_n
86464446_2521516311448885_1703791488846004224_n